FAQ

A propos des pâtes CLOU CLOU...

Les pâtes artisanales et les pâtes industrielles n’ont de commun que le nom !

Un artisan pastier va sélectionner ses ingrédients pour leur qualité et, pour ce qui concerne clouclou, le caractère local est aussi important. Ensuite, la méthode de production est tout à fait différente. Lorsque en méthode industriel, on va pourvoir produire plusieurs tonnes de pâtes à l’heure, un artisan ne pourra en fabriquer que quelques dizaines de kilos par jour. Pourquoi ? C’est principalement lié aux méthodes de séchage douces que l’artisan préférera. Le séchage des pâtes clou clou dure entre 12h et 18h avec une température d’environ 30°C. On est loin des 20 min et 110°C des industriels. Vous imaginez bien que les propriétés des ingrédients utilisés sont impactées. En méthode douce, les céréales sont très peu modifiées par le séchage, alors qu’en méthode industrielle…

Enfin, dans le secteur industriel, les machines s’occupent de quasiment toutes les opérations du processus de fabrication. Du pesage des ingrédients à l’expédition. Un artisan aura en général beaucoup plus de travail manuel.

Un produit sans gluten ne doit pas contenir plus de 20 ppm (parts par million), soit une quantité infime et négligeable de gluten.

Afin de garantir un tel niveau de gluten dans un produit, un gros travail de traçabilité est nécessaire. Cela va de la moissonneuse qui récolte la céréale (ou autres) qui ne doit pas être « contaminée » par du gluten d’autres produits récoltés par cette même machine, jusqu’au lieu de stockage de produits voisins pouvant aussi contaminer l’environnement (farines dans l’air…). Tous les produits doivent être testés en laboratoire en bout de chaîne pour prouver que le niveau de 20 ppm n’est pas atteint ou dépassé.

C’est pourquoi, les produits sans gluten sont plus chers. Cependant, pour les personnes non allergiques mais faiblement intolérantes, les produits ne contenant naturellement pas de gluten conviennent.

Les pâtes CLOUCLOU naturellement sans gluten sont fabriquées à partir de farine de sarrasin, de farine de guar, et de curcuma ou de sarrasin. Il est possible que les agriculteurs ayant récolté le sarrasin aient utilisé une moissonneuse qui a servi à récolter des céréales contenant du gluten. C’est pourquoi il peut y avoir des traces de gluten dans ces pâtes.

Ces produits ne conviennent pas aux personnes allergiques dont l’organisme ne tolère aucune trace de gluten (moins de 1% de la population française).

Rien à voir mais intéressant quand même !

En voilà une question qu’elle est bonne ! On a tous entendu au moins une fois ce genre de phrases :

« Tiens tiens, encore un qui s’est lancé dans l’bio ! » ou « Il faut soutenir la bio ».

En fait, c’est assez simple, si on utilise l’un comme l’autre c’est qu’on parle de choses très proches. Lorsqu’on dit « la bio », on parle de l’agriculture biologique. A l’opposé, lorsqu’on dit « le bio » on parle du secteur de l’agriculture biologique. Donc tout est correct !